1. Abaissement d'un bloc de fréquences

    Opération consistant à convertir la fréquence d'un bloc entier de signaux radiofréquences reçus du satellite dans une fréquence intermédiaire inférieure (d'environ 1 GHz). Elle permet de traiter ensuite les signaux dans le récepteur satellitaire, notamment de sélectionner le signal désiré dans le bloc de signaux disponibles.

  2. Abaissement de fréquence

    Opération consistant à convertir la fréquence d'un signal dans une fréquence plus basse. L'abaissement de fréquence se fait au point de réception pour permettre la restitution du signal original. Voir aussi Elévation de fréquence et Conversion de fréquence.

  3. Accès multiple

    Partage simultané d'une bande d'émission commune par plusieurs utilisateurs. Dans les télécommunications par satellite, fait généralement référence à l'utilisation partagée d'un ou de plusieurs répéteurs par plusieurs stations terriennes.

  4. AMRC

    Accès multiple par répartition en code. Technique permettant à plusieurs utilisateurs de partager simultanément une bande d'émission commune. Chaque utilisateur émet en continu en générant un certain niveau de brouillage pour les autres utilisateurs. A chaque émetteur est affectée une signature unique, ou code, qui est combinée avec l'information utile au niveau de l'émetteur. Le récepteur est capable de restituer les informations désirées et de rejeter les informations non désirées grâce à ce code unique.

  5. AMRF

    Accès multiple par répartition en fréquence. Méthode permettant à plusieurs porteuses de partager un répéteur de satellite ou une plage de fréquences. La bande passante du répéteur est divisée en sous-canaux, chacun étant affecté à une station terrienne (et porteuse) particulière. Les stations terriennes émettent de façon continue et le répéteur achemine simultanément les différentes porteuses aux différentes fréquences.

  6. AMRT

    Accès multiple par répartition dans le temps. Méthode permettant à plusieurs porteuses de partager un répéteur de satellite ou une plage de fréquences. Les stations terriennes émettent chacune leur tour à la même fréquence, à des créneaux temporels précis, de sorte qu'une seule station terrienne émet à un instant donné.

  7. Analogique

    Qualifie un système dans lequel une quantité physique variant de façon continue (ex. : intensité d'une onde sonore) est représentée directement par une autre (ex. : tension d'un signal électrique) aussi fidèlement que possible.

  8. Antenne parabolique

    Antenne dont la surface du réflecteur principal est un paraboloïde ou a la forme d'un paraboloïde. Elle a la propriété de réfléchir les signaux entrants parallèles vers un foyer unique.

  9. ARQ

    Demande de répétition automatique. Technique de détection et de correction d'erreurs basée sur la transmission de données en paquets discrets. Un décodeur placé dans le récepteur détecte les erreurs mais ne peut pas les corriger. Il envoie alors une demande de réémission à l'émetteur qui répète alors la transmission.

  10. Top
  11. Balayage

    Opération consistant à déplacer le faisceau d'électrons d'un tube analyseur de télévision simultanément dans les directions horizontale et verticale de manière à ce qu'une image soit balayée de gauche à droite et de haut en bas. Le signal électrique généré est converti en une image sur l'écran de télévision par la même séquence de balayage.

  12. Balayage entrelacé (télévision)

    Opération consistant à balayer une image d'une séquence animée en deux étapes consécutives, chacune produisant une image balayée ("trame") comprenant la moitié du nombre total de lignes horizontales utilisées pour le balayage. Les lignes de chaque trame alternent. Cette technique est utilisée dans les systèmes de télévision classiques (ex. : PAL) pour réduire la bande d'émission en exploitant les propriétés de l'œil humain.

  13. Balayage non entrelacé

    Opération consistant à balayer une image progressivement de haut en bas, ce qui produit une image contenant toutes les lignes horizontales utilisées dans le processus de balayage. Utilisée dans les écrans de PC et dans certains systèmes de télévision évolués. Voir aussi Balayage entrelacé.

  14. Bande de base

    Plage de fréquences occupée par le signal électrique source qui doit être transmis sur la liaison de radiocommunication. Correspond à la bande de fréquences occupée par un signal anologique ou de données avant la modulation et la conversion de fréquence, ou après la conversion de fréquence et la démodulation. Par exemple, la bande de base d'un signal vidéo s'étend de 0 Hz à environ 5 MHz.

  15. Brouillage terrestre

    Brouillage entre un système à satellite et un système de communication hertzienne entièrement terrestre.

  16. Top
  17. CAN

    Convertisseur analogique/numérique. Dispositif qui convertit une forme d'onde analogique représentant une tension en une série de nombres afin que le signal puisse être soumis à un traitement numérique.

  18. CED

    Correction d'erreurs directe. Technique de détection et de correction des erreurs basée sur l'ajout d'un code au signal au niveau de l'émetteur. Au niveau du récepteur, un décodeur détecte et corrige les erreurs en utilisant les propriétés de ce code. Le volume d'informations de codage qui est ajouté au signal original est quantifié par le rendement de code.

  19. Chiffrement

    Opération consistant à "verrouiller" un signal en utilisant des informations secrètes afin qu'il ne puisse être déchiffré que par un destinataire autorisé possédant la "clé" appropriée. Le chiffrement est employé dans les systèmes d'accès conditionnel pour contrôler et gérer l'accès des abonnés à un service ou un ensemble de services déterminé. Synonyme : cryptage.

  20. Chrominance (télévision)

    Information sur la couleur contenue dans une image de télévision. Fait également référence à la composante couleur modulée d'un signal de télévision PAL, SECAM ou NTSC.

  21. Codage

    Opération consistant à convertir un message dans un code conçu dans un but bien précis (par exemple la détection et la correction des erreurs, la réduction du nombre de bits).

  22. Codage de voie

    Opération consistant à ajouter délibérément des informations redondantes à un message à l'extrémité émettrice d'une liaison de transmission pour permettre la détection et la correction des erreurs au point de réception. Le terme de "voie" est utilisé pour indiquer que le codage concerne spécifiquement la voie de transmission, et non tout autre codage utilisé dans le système (par exemple pour la compression des images numériques).

  23. Compression (codage)

    Technique numérique consistant à réduire les informations nécessaires pour représenter une image fixe, une image animée ou un signal audio sans trop affecter la qualité subjective du matériau traité. Les informations les plus importantes sont retenues, tandis que les informations répétées ou inutiles (informations "redondantes") sont rejetées. Ces techniques sont utilisées pour réduire la capacité requise pour stocker et/ou transmettre des informations photographiques, vidéo et audio.

  24. Contraste (télévision)

    Différence de luminosité entre les parties claires et sombres d'une image de télévision.

  25. Conversion de fréquence

    Opération consistant à modifier la fréquence d'un signal pour lui permettre d'être transmis ou soumis à un autre traitement. Voir aussi Elévation de fréquence et Abaissement de fréquence.

  26. Correction des erreurs

    Opération consistant à reconstituer les informations numériques qui ont été altérées pendant la transmission des données. Il existe deux grands procédés de correction des erreurs : la CED et l'ARQ. La correction des erreurs passe par la détection des données erronées à partir de l'observation des données reçues (voir Détection des erreurs).

  27. Top
  28. Décodage

    Opération consistant à restituer un signal codé sous sa forme originale en utilisant les informations connues sur le mécanisme de codage.

  29. Démodulation

    Opération consistant à restituer, à partir d'une porteuse modulée, le signal moduleur d'origine. Opération inverse de la modulation.

  30. Démultiplexage

    Extraction de plusieurs messages ou signaux distincts à partir d'un signal composite unique ("multiplex").

  31. Désaccentuation

    Réduction de l'amplitude des portions de fréquences supérieures d'un signal à fréquence modulée (par exemple un signal de télévision analogique) et du bruit associé après transmission via une liaison radio. La désaccentuation est utilisée conjointement avec un dispositif de préaccentuation complémentaire dans le récepteur afin que leurs effets combinés sur le signal soient neutres. Le processus de pré/désaccentuation améliore le rapport signal/bruit pour les composantes haute fréquence du signal, et améliore donc la qualité globale du signal reçu. Voir aussi Préaccentuation.

  32. Détection des erreurs

    Opération consistant à détecter les informations numériques erronées après la récupération des données dans le récepteur. Les informations erronées résultent généralement d'erreurs de transmission. La détection des erreurs exploite les propriétés d'un code appliqué aux données au niveau du récepteur. Voir aussi Correction des erreurs.

  33. Diaphonie

    Interférences se produisant entre les signaux de plusieurs canaux de communication.

  34. Différence de couleur (télévision)

    Signal obtenu en soustrayant, dans une image de télévision, l'information de luminance de l'information sur la couleur primaire (rouge ou bleu). Deux signaux de différence de couleur (rouge et bleu) sont acheminés dans une image PAL, SECAM ou NTSC. Le troisième (vert) peut être déduit au niveau du récepteur à partir de ces deux signaux de différence de couleur et de l'information de luminance.

  35. Dispersion d'énergie

    Opération consistant à modifier un signal avant qu'il soit modulé sur une porteuse afin que l'énergie du signal modulé de la porteuse soit dispersée aussi également que possible sur sa bande passante. Le but de cette opération est de réduire le risque de brouillage d'autres signaux radiofréquence par le signal que l'on disperse.

  36. Top
  37. Ecran large

    Image ou écran de télévision qui est plus large qu'une image ou qu'un écran classique, avec généralement un rapport des axes de 16 sur 9 (au lieu de 4 sur 3 pour les systèmes classiques).

  38. Elévation de fréquence

    Opération consistant à convertir la fréquence d'un signal à une fréquence intermédiaire ou à la fréquence d'émission. L'élévation de fréquence est effectuée au point d'émission pour préparer le signal à être transmis sur la liaison par satellite. Voir aussi Abaissement de fréquence et Conversion de fréquence.

  39. Embrouillage

    Opération consistant à rendre un signal inintelligible et/ou à rendre son contenu aléatoire. On l'utilise pour protéger l'accès au contenu du signal, ou à des fins de dispersion d'énergie.

  40. Emission

    Rayonnement produit, ou production d'un rayonnement, par une station émettant des ondes radio, qui peut être une station terrienne ou un satellite.

  41. Eurocrypt

    Système d'accès conditionnel utilisé principalement avec la norme de transmission de télévision D2-MAC.

  42. Top
  43. FI

    Fréquence intermédiaire. Dans les systèmes de radiocommunication, la conversion de fréquence de la bande de base à la fréquence d'émission, et de la fréquence de réception à la bande de base, se fait généralement en deux étapes ou plus. Toute fréquence obtenue après une conversion de fréquence et qui ne correspond ni à la bande de base, ni à la fréquence d'émission, ni à la fréquence de réception, est appelée fréquence intermédiaire. Dans les systèmes de réception satellitaire, le terme "FI" est souvent utilisé pour parler de la plage de fréquences dans laquelle le LNB délivre à l'IRD les signaux qu'il reçoit du satellite (950 – 2150 MHz).

  44. FM

    Modulation de fréquence. L'une des principales méthodes de transmission d'informations au moyen d'ondes radio, où le signal d'information est superposé à une porteuse radiofréquence. On fait varier la fréquence de l'onde porteuse en fonction de la variation de l'amplitude du signal d'entrée dans le temps. L'amplitude de la porteuse reste la même.

  45. Top
  46. Hyperfréquences

    Plage de fréquences comprise approximativement entre 1 et 300 GHz, qui correspond à la plage de fréquences adaptée aux télécommunications par satellite.

  47. Top
  48. Image (télévision)

    Une image de télévision complète est composée de deux trames et d'un total de 525 et 625 lignes de balayage dans les systèmes NTSC et PAL, respectivement.

  49. Top
  50. JPEG

    Joint Photographic Experts Group. Groupe créé par l'Organisation internationale de normalisation (ISO), qui a mis au point une norme internationale très largement utilisée pour le codage des images fixes. Le sigle "JPEG" est souvent employé pour parler de la méthode de codage elle-même, qui réduit le volume d'informations nécessaire pour représenter l'image avec une bonne qualité.

  51. Top
  52. Large bande

    Expression mal définie décrivant un système de radiocommunication dans lequel la plage de fréquences occupée par le ou les signaux radio constitue une fraction importante de la fréquence de la porteuse. Un dispositif à large bande traite un ou plusieurs signaux couvrant une plage relativement large de fréquences d'entrée (par exemple un LNB, qui traite un bloc de signaux radiofréquence). L'expression "à large bande" est aussi employée pour parler des services numériques à haute capacité.

  53. Liaison radiofréquence

    Liaison de télécommunication établie au moyen d'ondes radio.

  54. Luminance (télévision)

    Information sur la luminosité d'une image de télévision. Ce terme est aussi utilisé pour parler de la composante luminosité (signal Y) d'un signal de télévision PAL, SECAM ou NTSC.

  55. Top
  56. Mire à barres de couleur (télévision)

    Image télévisée composée de plusieurs barres de couleur verticales, qui est utilisée pour tester les performances d'un équipement de télévision couleur et des canaux de transmission associés. Il existe plusieurs variantes de cette mire dans le monde.

  57. Modulation

    Opération de superposition de l'amplitude, de la fréquence ou de la phase d'un signal sur un autre signal, qui est alors utilisé pour acheminer le signal original via un milieu de transmission (ex. : liaison par satellite).

  58. Modulation analogique

    Opération de modulation dans laquelle le signal moduleur est analogique et où l'on fait varier l'amplitude, la fréquence ou la phase de l'onde porteuse en fonction du contenu du signal moduleur.

  59. Modulation d'amplitude (AM)

    Une des méthodes utilisées pour transmettre des informations par des ondes radio en superposant le signal d'information sur une onde porteuse radiofréquence. On fait varier l'amplitude de la porteuse en fonction la variation d'amplitude du signal d'entrée dans le temps. La fréquence de la porteuse reste toujours la même.

  60. Modulation numérique

    Opération de modulation dans laquelle le signal moduleur est numérique et où l'on fait varier l'amplitude, la fréquence ou la phase de l'onde porteuse par pas discrets en fonction du contenu du signal moduleur.

  61. MPEG

    Motion Pictures Experts Group. Groupe créé par l'Organisation internationale de normalisation (ISO), qui définit des normes internationales pour le codage de la compression des images animées et des programmes audio. La norme MPEG-2 est largement utilisée pour comprimer du matériel vidéo (par exemple dans la norme DVB).

  62. MPEG-2

    Norme de compression vidéo largement utilisée. Voir MPEG.

  63. MRF

    Multiplexage par répartition en fréquence. Opération par laquelle on affecte à chaque signal une portion unique d'une plage de fréquences partagée. Chaque signal est modulé et transposé en fréquence de telle manière qu'il occupe le bon segment de fréquences du spectre du signal composite et qu'il ne brouille pas les autres signaux partageant la même bande de fréquences. Les signaux sont reconstitués individuellement à partir du signal composite par filtrage. Le MRF est utilisé par exemple pour acheminer plusieurs signaux de télévision dans un système de distribution câblée.

  64. MRT

    Multiplexage par répartition dans le temps. Technique dans laquelle les bits de plusieurs signaux numériques sont entrelacés dans le temps pour former un train de bits unique qui contient toutes les informations incluses dans les signaux originaux.

  65. Multiplex

    Signal comprenant plusieurs signaux ou messages distincts, qui doivent généralement être transmis via un canal de communication commun.

  66. Multiplexage

    Utilisation d'un canal de communication commun pour envoyer plusieurs messages ou signaux (ex. : plusieurs programmes de télévision numérique sur une seule porteuse numérique, ou "multiplex"). Le multiplexage est l'opération par laquelle on combine plusieurs signaux en un signal composite pouvant être transmis via le canal de communication commun.

  67. Top
  68. Non linéaire

    Qualifie un dispositif ou une opération dans lesquels le signal de sortie n'est pas directement proportionnel au signal d'entrée. Souvent utilisé dans le contexte des télécommunications par satellite pour parler des caractéristiques (non désirées) des amplificateurs de puissance.

  69. NTSC (télévision)

    National Television Standards Committee. Organisme américain qui a créé la norme de télédiffusion classique utilisée en Amérique du Nord. Désigne aussi la norme elle-même.

  70. Numérique

    Qualifie un système ou un dispositif dans lequel des signaux discrets sont utilisés pour représenter des signaux continus sous la forme de nombres ou d'autres caractères. Les informations sont représentées par des impulsions électriques "on/off", "niveau haut/niveau bas" ou "1/0", au lieu d'être représentées par une quantité variant de façon continue (ex. : tension électrique), comme c'est le cas dans un système ou un dispositif analogique.

  71. Numérisation

    Transformation d'une quantité variant de façon continue (ex. : tension électrique) en une série de signaux discrets prenant la forme de nombres ou d'autres caractères.

  72. Top
  73. Ondes radio

    Ondes électromagnétiques se trouvant dans la gamme des fréquences radio, qui se propagent dans l'espace sans guide artificiel. Synonyme : ondes hertziennes.

  74. Top
  75. PAL (télévision)

    Phase Alternating Line. Norme européenne pour la télévision couleur classique, qui a été développée à partir de la norme NTSC américaine. Son nom fait référence à la technique utilisée pour remédier aux variations de couleur qui peuvent se produire dans le système NTSC.

  76. Parabole

    Forme géométrique formée par l'intersection d'un cône avec un plan parallèle à un côté de ce cône.

  77. Parabolique

    Qui a la forme d'une parabole ou d'un paraboloïde.

  78. Paraboloïde

    Surface géométrique dont les sections parallèles à deux plans de coordonnées sont paraboliques et dont les sections parallèles au troisième plan sont soit elliptiques, soit hyperboliques.

  79. Parasites (télévision)

    Effet visuel du bruit impulsionnel se produisant à la sortie d'un démodulateur FM du fait de la faiblesse du signal, d'un léger défaut d'accord du récepteur ou d'un brouillage. Le bruit se traduit par des mouchetures fugitives noires et blanches réparties aléatoirement sur l'image.

  80. Préaccentuation

    Augmentation artificielle de l'amplitude des portions de plus haute fréquence d'un signal en bande de base avant la modulation de fréquence et la transmission via une liaison radio. Utilisée conjointement avec une désaccentuation de même ampleur au niveau du récepteur, elle permet d'améliorer le rapport signal/bruit du signal MF démodulé. Voir aussi Désaccentuation.

  81. Propagation

    Déplacement d'une onde.

  82. Puissance

    Quantité d'énergie électrique entrant ou sortant d'un dispositif ou d'un système par unité de temps, exprimée en watts ou dBW. L'intensité du signal sur la liaison montante ou descendante d'un système de télécommunication par satellite est quantifiée par la puissance de l'onde radio rayonnée par l'antenne d'émission.

  83. Puissance surfacique

    Puissance de signal reçue sur une surface d'un mètre carré, exprimée en dBW/m². Utilisée pour quantifier l'intensité d'une onde radio au point de réception d'une liaison Terre-espace.

  84. Top
  85. Radio

    The use of electromagnetic waves, lying in the radio frequency range, for communications purposes.
  86. Radiocommunication

    Télécommunication au moyen d'ondes radiofréquence.

  87. Rayonnement

    Flux d'énergie sortant d'une source quelconque sous la forme d'ondes radio.

  88. Rendement de code

    Quotient du nombre de bits d'un train de données transportant des informations utiles, sur le nombre total de bits, y compris les bits ajoutés pour la correction des erreurs. Par exemple, un rendement de code ¾ indique que ¾ des bits acheminent des informations utiles, tandis que les bits du dernier quart sont utilisés pour détecter et corriger les erreurs au niveau du récepteur, après quoi ils sont éliminés.

  89. RF

    Radiofréquences. Plage des fréquences comprises entre 10 kHz et 300 GHz qui peut être utilisée pour les télécommunications hertziennes. Le terme "RF" est généralement utilisé pour distinguer les signaux reçus et envoyés par le satellite, de ceux traités à d'autres fréquences dans le même système de télécommunication (ex. : fréquences intermédiaires).

  90. RVB

    Rouge Vert Bleu. Couleurs primaires qui, lorsqu'elles sont combinées correctement, produisent le même effet visuel que pratiquement n'importe quelle autre couleur. Ces couleurs primaires sont utilisées dans les systèmes de télévision couleur, qui reproduisent les images en couleur en contrôlant l'intensité des sources de lumière rouge, verte et bleue sur l'écran de télévision.

  91. Top
  92. Signal vidéo composite (télévision)

    Signal de télévision en bande de base contenant les informations relatives à l'image (luminance et chrominance) plus tous les signaux de synchronisation nécessaires pour afficher une image de télévision totalement synchronisée.

  93. Sous-porteuse

    Tout signal porteur d'information qui est transmis dans la bande passante d'un autre signal modulant lui-même une porteuse. Utilisé dans les systèmes de transmission de télévision analogique, par exemple, pour transporter des informations sonores ou de couleur.

  94. Sous-porteuse audio (télévision)

    Signal de porteuse modulé par un signal sonore, où la fréquence de la porteuse est légèrement supérieure à la fréquence maximum rencontrée dans un signal vidéo. Ce signal est combiné à un signal vidéo et l'ensemble est utilisé pour moduler une porteuse radiofréquence qui sera transmise sur une liaison par satellite. Le signal est appelé "sous-porteuse" car il est lui-même modulé sur une porteuse.

  95. Top
  96. TCD

    Transformée en cosinus discrète. Utilisée principalement dans les systèmes de compression vidéo numériques comme le MPEG-2, qui sont conçus pour éliminer de l'image les informations peu importantes ou inutiles ("redondantes") afin de réduire le volume de données à acheminer vers le récepteur. Les informations redondantes peuvent être par exemple l'arrière-plan statique d'une scène dans laquelle une seule personne ou un seul objet bouge, et qui n'a besoin d'être envoyé qu'une fois au récepteur. La TCD est une technique mathématique permettant d'identifier et d'éliminer les données redondantes sans trop dégrader la qualité de l'image.

  97. Télécommunications

    Sciences et technologies de la communication par des moyens artificiels (radio, télévision, téléphone, etc.).

  98. Transposition de fréquence

    Synonyme de Conversion de fréquence.

  99. Top
  100. UHF

    Ultra-hautes fréquences. Gamme des fréquences comprises entre 300 MHz et 3 GHz.

  101. Top
  102. VHF

    Très hautes fréquences. Gamme des fréquences comprises entre 30 MHz et 300 MHz.

  103. Videocrypt

    Système d'accès conditionnel protégé par un droit de propriété.

  104. Videoguard

    Système d'accès conditionnel protégé par un droit de propriété.